Contrôle technique pour les voitures anciennes

Nouveau contrôle technique : quel impact pour les véhicules anciens ?

Si comme moi vous êtes passionné par l’automobile, vous savez sans doute que le 20 mai prochain, le contrôle technique change du fait d’une harmonisation européenne. La réforme va-t-elle envoyer beaucoup de voitures à la casse, notamment les plus anciennes ?

Le contrôle technique
Le précieux sésame

Mis en place en 1992, le contrôle technique automobile a pour vocation d’enlever de la voie publique tous les véhicules qui ne répondent plus aux normes de sécurité ou environnementales en vigueur. Pour les voitures neuves, il doit être pratiqué 4 ans après la date de première immatriculation, puis tous les deux ans. La réforme risque de rendre l’obtention du précieux sésame un peu plus compliqué en faisant passer le nombre de points de contrôle de 123 actuellement à 132 ! C’est pourtant du coté des défaillances possibles qu’il faut regarder car elles explosent : 606 désormais dont les trois-quarts donneront lieu à une contre-visite. Aujourd’hui seul le tiers des 407 défauts constatés sur un véhicule entraînent une contre-visite. Plus grande sévérité implique donc plus d’échecs et donc de voitures qui ne pourront plus circuler.

Toutefois, contrairement à ce que l’on pouvait craindre, les véhicules anciens seront relativement épargnés, à la condition expresse qu’ils obtiennent une « Carte Grise Collection ». En effet, le nouveau texte ne revient pas sur le contrôle technique « souple » et espacé (5 ans contre 2 pour un véhicule « classique »). Ouf ! Pourtant, comme je l’ai dit, pour bénéficier de cette tolérance, il faudra que votre véhicule obtienne le statut de « véhicule de collection » et le certificat d’immatriculation qui va avec. Vous allez me dire : « c’est bon ma Super 5 est de 1987 ! » Vous auriez effectivement pu vous réjouir de cette nouvelle avant la réforme du code de la route mise en application le 9 Juin 2017. En effet, depuis lors ne sont considérés comme « véhicules de Collection » que ceux dont le titre de circulation porte la mention « Collection » et un véhicule de 30 ans ayant une « carte grise normale » n’est plus considéré par l’administration comme un véhicule de collection, mais comme un vieux véhicule. Pour obtenir un titre de circulation « collection », il faut en faire la demande auprès de la Fédération Française de Véhicule d’Epoque.

En conclusion, cette réforme ne devrait avoir qu’un impact limité sur les voitures anciennes, à la condition expresse que vous ayez fait une demande de « carte grise collection ».

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des