Le logo de Ferrari

L’histoire de Ferrari

Fondée il y a tout juste 70 ans, le 11 mai 1947 (date de la première course de la Ferrari 125 S sur le circuit de Plaisance) par le génial Enzo Ferrari dit « Il Commendatore » (le Commandant en Italien), Ferrari reste encore et toujours symbole d’excellence automobile.

Né à Modène (Émilie-Romagne, Italie) le 18 février 1898 et mort le 14 août 1988 à Maranello (Émilie-Romagne, Italie), Enzo Ferrari a consacré sa vie entière à sa passion pour l’automobile et à son obsession pour la création de voitures capables de battre tous les records et de faire tourner toutes les têtes. 

Enzo Ferrari
Enzo Ferrari sur une Alfa Romeo

Sa passion pour le sport automobile est probablement née en 1908 quand son père l’emmène voir la Coppa Florio sur le circuit de Bologne où il voit le pilote Felice Nazzaro gagner l’épreuve au volant d’une Fiat. A la fin de la première Guerre, en 1919, il est engagé pour la première fois en sport automobile lors de la course de côte Parma-Poggio di Berceto chez le petit constructeur CMN (Costruzioni Meccaniche Nazionali). Ses bonnes performances lui valent le droit de courir dès l’année suivante pour la marque Alfa Romeo qui dominait alors le sport automobile.

C’est à cette période que sont apparus les deux signes distinctifs de la Scuderia Ferrari (l’écurie de course crée par Ferrari) : le « Cavalino » ou « cheval cabré » et surtout cette couleur rouge. En effet, c’est en 1924, à l’occasion de la coupe Acerbo de Pescara (qu’il remporte au volant d’une Alfa Romeo RL) qu’Enzo Ferrari reçoit le titre de « Cavaliere » et qu’il appose le cheval sur toutes ses voitures de courses. Pour ce qui est du rouge, c’est tout simplement la couleur officielle de l’écurie Alfa Romeo. Enzo Ferrari ayant commencé sa carrière de constructeur avec des Alfa Romeo rouges, il a continué d’apposer cette couleur à toutes ses voitures de courses, même si la véritable couleur de la Scuderia Ferrari est le jaune

Ses créations sont encore aujourd’hui très prisées des collectionneurs, notamment la plus belle et la plus rare de toutes : la Ferrari 250 GTO

Une Ferrari 250 GTO
Un mythe signé Ferrari

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des