Le logo d'Aston-Martin

L’histoire d’Aston Martin

Créée en 1913 par Lionel Martin, l’entreprise Aston Martin est basée à Gaydon, dans le Warwickshire. Le nom vient de la célèbre course de côte Aston Hill Climb, que le fondateur de la marque remporta en 1914 et du patronyme de ce dernier.

L’emblème ailé, introduit en 1932 par Sammy Davis, un ancien pilote de la marque Bentley, a pour origine le dieu égyptien Khépri, symbolisé par un scarabée.

Bien que débutant en 1913, l’histoire d’Aston Martin prend un tournant décisif en 1947. En effet, malgré quelques victoires prestigieuses au cours des années 1930, la firme connaît les pires difficultés après la Guerre. Elle est donc rachetée en 1947 par David Brown Engineering Limited, entreprise de fabrication mécanique britannique fondée en 1860 par David Brown, le fameux « DB » des modèles Aston Martin.

Une Aston Martin DBR1 comme celle qui a gagné les 24h du Mans en 1959
La première Aston à gagner au Mans

L’histoire d’Aston Martin a été marquée par deux choses : Le Mans et la saga James Bond.

En effet, les voitures de courses les plus mythiques du constructeur anglais ont été produites pour les 24h du Mans, à commencer par la merveilleuse DBR1, victorieuse avec notamment le génialissime Caroll Shelby à son volant en 1959, volant la vedette aux Ferrari 250.

De son côté, le plus célèbre des espions (ce qui, notez-le, est parfaitement antinomique) du grand écran, a fait le choix de la marque dès 1964 et le fameux film Goldfinger où apparaît la sublime Aston Martin DB5. Si cette « histoire d’amour » avec James Bond a connu des hauts et des bas, elle perdure encore aujourd’hui, à tel point qu’Aston Martin a mis au point un modèle, la DB10, uniquement pour le film Spectre sorti en 2015.

Malgré des difficultés financières régulières et notamment sa cession en 2007 par le groupe Ford, Aston Martin est toujours présente, pour le plus grand bonheur des passionnés. D’ailleurs, avec l’arrivée de la DB11, les ventes d’Aston Martin en 2017 ont augmenté de 50% par rapport à 2016, avec 5 117 véhicules commercialisés. De quoi être rassuré quant à l’avenir de la firme de Gaydon.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des